LE CULTE A SAINT MICHEL ARCHANGE (II)

Publicado en por P. Silvio Moreno, IVE

LE CULTE A SAINT MICHEL ARCHANGE (II)
  1. La Signification de ce culte et la voix des saints[1]

Non seulement l'Eglise invite les fidèles à être dévots à saint Michel, mais elle le regarde comme son puissant protecteur, et elle l'invoque souvent dans ses prières. Elle a même établi deux fêtes solennelles en son honneur: le 8 mai (jour de la victoire au mont Gargano) et le 29 septembre (fête des Saints Anges) de chaque année.

L’Eglise sait que sa céleste intervention est une source intarissable de grâces dans l'ordre physique, moral et spirituel. Aussi recommande-t-elle avec insistance la dévotion à Saint Michel, la plus capable d'exterminer les attaques du démon et les pouvoirs de l’occultisme.

Ecoutons les saints nous parler de cette dévotion :

« Le zèle de notre dévotion à Saint Michel, dit saint Denis, est comme la mesure de notre sanctification personnelle et pour la sanctification des âmes. – Négliger cette dévotion, ajoute saint Bernard, c'est s'exposer inévitablement à la damnation éternelle; la pratiquer c'est, au contraire, s'assurer le salut et la suprême félicité ».

Saint Alphonse Marie de Liguori en parlant de la dévotion à saint Michel comme signe de prédestination explique : « La raison est, dit-il, que saint Michel, aimant beaucoup le salut de ses pieux serviteurs, ne souffrira pas qu'une âme qui conserve envers lui une dévotion particulière, tombe dans la disgrâce de Dieu ; il lui obtiendra la force de résister aux attaques de l'enfer. Si malheureusement cette âme est tombée par le passé dans quelque faute grave, dès qu'elle se recommande à ce puissant protecteur, il lui obtiendra facilement la grâce du pardon et de la persévérance ; car l'Eglise atteste que, lorsqu'on honore Saint Michel, on participe à ses bienfaits et aux prières qu'il ne cesse d'adresser pour ceux qui le servent, afin de pouvoir les conduire au royaume des cieux…
S'il est salutaire en tout temps de prier Saint Michel, n'est-il pas nécessaire, à l'heure présente, de recourir à sa puissante intercession, de demander à ce glorieux vainqueur de Lucifer, à ce porte-étendard du Christ, de défendre l'Eglise et nous-mêmes dans la lutte terrible, acharnée, des ennemis de Dieu contre la religion et nos âmes ? Il appartient à celui qui a précipité dans l'enfer Satan et les esprits rebelles, de nous obtenir la victoire en ce nouveau combat ».

  1. Pourquoi les honorer et les invoquer ?

Ils ont droit à nos louanges et à nos honneurs pour plusieurs motifs. Nous présentons à continuation les belles pages de la légende dorée[2] sur les motivations pour aimer et honorer les saints anges de Dieu. De motivations de plus pour savoir que Dieu n’abandonne jamais ceux qu’il aime. Cela peut nous aider aussi à comprendre le rôle et la mission des saints anges auprès de nous.

1 Vous devez les honorer, parce qu'ils sont nos gardiens.On peut assigner quatre résultats que l’homme obtient de la protection de son ange gardien.

Le premier, c'est de faire avancer l’homme dans l’acquisition de la grâce l’ange le fait en trois manières :

1° en écartant tout ce qui empêche d'opérer le bien.

2° En chassant la paresse.

3° En le conduisant dans la voie de la pénitence et en le ramenant.

Le second, c'est de l’empêcher de tomber en faute : ce que l’ange fait de trois manières :

1° En empêchant par avance que le péché ne soit commis.

2° En reprenant du péché passé afin de s'en corriger.

3° En faisant pour ainsi dire violence afin de quitter le péché actuel.

Le troisième, c'est de s'élever après la chute: l’ange l’obtient en trois manières :

1° En excitant à la contrition.

2° En purifiant les lèvres pour se confesser dignement

3° En faisant accepter avec joie la satisfaction.

Le quatrième résultat, c'est que l’homme ne succombe ni si souvent, ni en tant de maux, chaque fois que le diable l’y porte et l’y entraîne. Ce que l’ange fait, de trois manières :

1° En mettant un frein à la puissance du démon.

2 ° En affaiblissant la concupiscence.

3° Et en gravant dans nos cœurs le souvenir de la passion de Notre-Seigneur.

 

2° Nous devons les honorer parce qu'ils sont nos directeurs.

Or, cette mission est bien en rapport :

1° Avec la bonté de Dieu. Car cette divine bonté est manifeste en tant qu'elle veut et aime notre salut quand elle envoie et nous transmet les plus nobles esprits qui lui sont intimement unis, pour nous donner les moyens d'être sauvés.

2° Avec la charité des anges; parce que c'est la fin d'une charité parfaite de désirer ardemment le salut des autres.

3° Avec l’indigence de l’homme: car les bons anges sont envoyés :

1° Pour enflammer notre cœur d'amour.

2° Pour éclairer l’intelligence dans la connaissance de ses devoirs.

3° Pour fortifier notre faiblesse jusqu'à la fin.

3° Nous devons les honorer parce qu'ils sont nos frères et nos concitoyens. Tous les élus, en effet, sont appelés à faire partie des chœurs des anges ; quelques-uns des supérieurs, quelques autres des inférieurs un certain nombre sont choisis pour rester avec ceux qui occupent une place intermédiaire, selon leurs mérites ; mais la bienheureuse Vierge est au-dessus de tous.

4° On doit honorer les anges parce qu'ils portent nos âmes au ciel ; ce qu'ils font en trois manières :

1° En leur préparant la voie.

2° En les portant au ciel sur la voie qui a été préparée.

3° En les plaçant dans le ciel (Luc, XVI) : « Il arriva que le pauvre mourut et fut emporté par les anges dans le sein d'Abraham».

5° Nous devons honorer les Anges; parce qu'ils présentent eux-mêmes nos prières à Dieu :

1° Ils offrent eux-mêmes nos prières à Dieu.

2° Ils s'interposent en notre faveur.

3°  Ils nous apportent les ordres de Dieu.

Saint Bernard parle ainsi sur ces trois fonctions des anges dans son livre sur le Cantique des Cantiques: « L'ange court du bien-aimé à la bien-aimée, offrant les vœux, rapportant les présents. Il émeut celle-ci et apaise celui-là».  

6° Il faut les honorer parce qu'ils sont les nobles soldats du roi éternel. « Il y eut, dit l’Apocalypse, un grand combat dans le ciel, c'est-à-dire d'après une explication, dans l’église militante. Michel et ses anges combattaient avec le dragon».

7° Enfin, on doit honorer les anges, parce qu'ils sont les consolateurs des affligés. Ils exécutent cette fonction de trois manières :

1° en donnant de la vigueur et de la force.

2° En préservant de l’impatience.

3° En calmant et affaiblissant la tribulation elle-même.

C.Supplique a Saint Michel archange

Le dimanche du bon pasteur, 24 avril 1994, le Saint-Père Jean-Paul II a vivement recommandé « la pratique quotidienne de la prière à l'Archange Michel, instaurée par Léon XIII ».

Saint Michel Archange, défendez-nous dans le combat; soyez notre secours contre la malice et les embûches du démon. Que Dieu lui fasse sentir son empire, nous vous en supplions. Et vous, Prince de la Milice céleste, repoussez en enfer, par la force divine, Satan et les autres esprits mauvais qui rôdent dans le monde en vue de perdre les âmes. Amen.

Très glorieux Prince des armées célestes, Saint Michel Archange, défendez-nous dans le combat, contre les principautés et les puissances, contre les chefs de ce monde des ténèbres, contre les esprits de malice répandus dans les airs (Eph 6,12). Venez en aide aux hommes que Dieu a faits à son image et à sa ressemblance, et rachetés à si haut prix de la tyrannie du démon (Sg 2.23-24). C'est vous que la Sainte Église vénère comme son gardien et son protecteur, vous à qui le Seigneur a confié les âmes rachetées pour les introduire dans la céleste félicité. Conjurez le Dieu de paix qu'Il écrase Satan sous nos pieds, afin de lui enlever tout pouvoir de retenir encore les hommes captifs, et de nuire à l'Église. Présentez au Très-Haut nos prières, afin que, bien vite, descendent sur nous les miséricordes du Seigneur, saisissez vous-même l'antique serpent, qui n'est autre que le diable ou Satan, pour le précipiter enchaîné dans les abîmes, en sorte qu'il ne puisse plus jamais séduire les nations (Apo 20,2-3-).

V. Voici la Croix du Seigneur, fuyez, puissances ennemies.
R. Il a vaincu le lion de la tribu de Juda, le rejeton de David.

V. Que votre miséricorde, Seigneur, soit sur nous.
R. Selon la mesure même où nous espérons en Vous.

V. Seigneur, exaucez ma prière.

R. Et que mon cri monte jusqu’à Vous.

 

  1. Conclusion

Recourons donc à saint Michel; prenons la pieuse habitude de l'invoquer souvent; prions-le, dans nos défaillances, dans nos tentations, de nous défendre contre la malice de nos ennemis; de nous découvrir leurs pièges, leurs artifices ; de nous rendre insensibles à leurs séductions et sourds à leurs perfides insinuations; réclamons surtout son assistance pour le moment de la mort.

Que saint Michel et notre saint Ange gardien nous fortifient, nous rassurent alors en nous couvrant de leurs ailes, et qu'ils conduisent notre âme à Dieu !

P. Silvio Moreno, IVE

Val de Susa, Italie, Aout 2015.

 


[1] Extrait de « L'Ange Gardien », Juillet 1895, p.75-78.

[2] La légende dorée, article sur Saint Michel.

Etiquetado en Saints, Liturgie

Comentar este post