SAINT IGNACE DE LOYOLA (VIDEO)

Publicado en por P. Silvio Moreno, IVE

SAINT IGNACE DE LOYOLA (VIDEO)
1. Résumée de la Vie de Saint Ignace de Loyola
 
Íñigo López de Loyola, francisé en Ignace de Loyola (né le 24 décembre 1491 à Azpeitia dans le Pays basque espagnol et mort le 31 juillet 1556 à Rome) est le fondateur et le premier Supérieur général de la Compagnie de Jésus — en latin abrégé SJ pour Societas Jesu — congrégation catholique reconnue par le pape Paul III en 1540 et qui prit une importance considérable dans la réaction de l'Église catholique aux XVIe et XVIIe siècles, face à l'ébranlement causé par la Réforme protestante.
Auteur des Exercices spirituels, il fut un extraordinaire directeur de conscience. La spiritualité ignacienne est l'une des principales sources d'inspiration religieuse dans le catholicisme. À la tête des Jésuites, il devint le fer de lance de la lutte contre le protestantisme et un ardent promoteur de la Réforme catholique, aussi appelée Contre-réforme. Il orienta sa congrégation vers l'œuvre missionnaire, en particulier vers les Indes et la Chine. Il a été canonisé par le pape Grégoire XV le 12 mars 1622. Sa fête est célébrée le 31 juillet.
 
2. Qu’est ce que les Exercices Spirituels de Saint Ignace de Loyola?
 
Il est d'une grande importance d'avoir une idée exacte de ce que sont les exercices spirituels pour créer les dispositions d'âme convenable. Seulement ainsi ils pourront récolter les fruits de ce qu'ils peuvent donner.
Saint Ignace dit: ‹‹On entend par Exercices Spirituels une manière quelconque pour examiner la conscience, contempler, prier à voix haute et mentalement et pour développer d'autres opérations spirituelles comme on le dira par la suite. Comme se promener, marcher et courir sont des exercices physiques, ainsi chaque méthode de préparer et disposer l'âme à enlever de soi même toutes les affections désordonnées, à rechercher et trouver la volonté divine dans les dispositions de la propre conduite en ordre au salut de l'âme, s'appelle les Exercices spirituels››.
Dans un cours d'exercices bien conduit toutes les fibres de la vie spirituelle sont sensibilisées et exposés à la lumière de Dieu comme une motte de terre est exposée à la lumière du soleil.
Voila une norme précieuse pour celui qui reçoit les Exercices: ‹‹ il serait mieux d'entreprendre les Exercices avec une âme grande et généreuse, envers son Créateur et Seigneur, en Lui offrant toute sa volonté personnelle et sa liberté pour sa Divine Majesté, afin que lui et tout ce qu'il a, soit disposer conformément a sa sainte volonté››.
    
3. Finalité des Exercices
 
Enlever soit même toutes les affections désordonnés. Rechercher et trouver la Volonté Divine en ordre au salut de l'âme dans la contemplation du Christ et de ses mystères.
 
Ebelle Priso Dolores
Membre de l’équipe de la pastorale des jeunes de la Cathédrale de Tunis
 
4. Temoignage…
 
Bonjour à tous les lecteurs, je m’appel Eléonore Kassi, je viens de Cote d’Ivoire et je suis étudiante en Tunisie.
Dieu m a donné, au cours du mois du 10 au 14 janvier 2014 de vivre une expérience particulière au monastère Charles de Foucault à la Marsa en Tunisie. Plusieurs moments ont meublé ce séjour mais le plus important a été la recherche de Dieu a travers les « exercices spirituels » de Saint Ignace de Loyola au cours desquels j'ai vécu d’intenses moments de prières, d’adoration, d’enseignements, de louanges et de contemplation des mystères de la vie du Christ. C’était un cœur à cœur, une communion et une communication du créateur avec sa pauvre et insignifiante créature que je suis: une pécheresse. C'était un échange direct avec le créateur dans le silence de nos cœurs unis. J’ai aussi appris, à travers les enseignements, que Dieu a créé toute chose, tout ce qui existe pour l’homme à qui il a donné tout pouvoir et toute domination. Par conséquent, l'homme étant le maître ne devrait pas servir la création mais Dieu seul à qui reviennent l'honneur et la gloire. C'est pourquoi: « la finalité de l'homme est de louer, respecter, servir Dieu et par là sauver son âme » (Saint Ignace). Même si par le péché originel, le diable a acquis une certaine domination sur l'homme, Dieu rassure « là où le péché a abondé, la grâce de Dieu a surabondé » (Rom 5-20). Ainsi, le pécheur qui se repent peut toujours compter sur la miséricorde infinie de Dieu, ce Père bon qui ne tient pas compte de nos faiblesses. Car combien de fois nous commettons de péchés? Combien de fois Dieu, infiniment bon nous sort de nos péchés?
 
Un exercice spirituel, franchement ne se raconte pas, mais se vit. C'est une expérience personnelle que chacun devrait faire. J'exhorte tous ceux qui n'y ont pas encore participé, à le faire.
 
Que maman Marie dispose les cœurs de tous ceux qui veulent rencontrer Jésus et mieux connaitre leur vocation. J'avoue qu'aujourd'hui, je sais pourquoi Dieu m a créée et comment je compte me présenter devant lui demain. 
 

Eléonore Kassi Membre de l’équipe de la pastorale des jeunes de la Cathédrale de Tunis

Etiquetado en Saints

Comentar este post