SPIRITUALITE DE LA VISITATION DE MARIE

Publicado en por P. Silvio Moreno, IVE

SPIRITUALITE DE LA VISITATION DE MARIE

En ces jours-là, Marie se mit en route et se rendit avec empressement vers la région montagneuse, dans une ville de Judée. Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth. Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint, et s’écria d’une voix forte : « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni. D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? Car, lorsque tes paroles de salutation sont parvenues à mes oreilles, l’enfant a tressailli d’allégresse en moi. Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur» (Lc 1, 39-45).

L’Evangile nous présente aujourd’hui, dernier dimanche avant Noël, la figure de Marie, la Mère de Dieu. Cela est bien normal, car c’est tout de même Marie qui a vécu le premier Avent, la douce et merveilleuse « attente » du premier Noël.

Providentiellement, cet évangile nous la présente dans un contexte de miséricorde qui bien peut nous aider à mieux vivre le Jubilé de la Miséricorde que nous venons de commencer il y a quelques jours.

Marie rentre dans la dynamique de la miséricorde divine : elle expérimente en elle-même la miséricorde de Dieu et ensuite poussée par ce même amour elle fait miséricorde à sa cousine Elisabeth…

Il y a quatre caractéristiques de cette spiritualité de la visitation que nous pouvons contempler et appliquer sur nous même :

- La foi : croire que Dieu habite en nous. Cette visitation commence par la foi de Marie et elle se conclue par la foi d’Elisabeth…« Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni… Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur».

-Oubli de soi pour se donner à l’autre gratuitement et généreusement.

-L’amour de charité qui se réalise dans les actes plus que dans les paroles.

-La joie de porter le Seigneur et la sanctification de l’autre comme fruit de cette visitation.

La joie : Dans l’Ancien Testament nombreuses sont les citations qui parlent d’une expression très belle : « réjouit –toi Fille de Sion », en particulier dans le Psaume 73: Pousse des cris de joie, fille de Sion ! Pousse des cris d'allégresse, Israël ! Réjouis-toi et triomphe de tout ton cœur, fille de Jérusalem !

Le christianisme a repris les termes de « Fille de Sion ». Mais l'expression désigne alors, dans la tradition chrétienne, Marie la Mère de Dieu. Et des mariologues tels qu'André Feuillet ou René Laurentin ont écrit que, dans l'Évangile de Luc, Marie est présentée comme la « Fille de Sion » lors de l'Annonciation et de la Visitation.

La sanctification : Dans ce sens le Bienheureux Charles de Foucauld dit : « Ce que va faire, en effet, la Vierge dans sa Visitation, ce n'est pas une visite à sa cousine pour se consoler mutuellement par le récit des merveilles de Dieu en elles. C'est encore moins une visite de charité matérielle pour aider sa cousine dans les derniers mois de sa grossesse et dans ses couches. C'est bien plus que cela. Marie part pour sanctifier saint Jean, pour lui annoncer la Bonne Nouvelle, pour l'évangéliser et le sanctifier, non par ses paroles, mais en portant Jésus en silence, auprès de lui, au milieu de sa demeure. Ainsi font les religieux qui sont voués à la contemplation... En Le portant parmi eux dans la sainte Eucharistie, en Le portant dans leur vie, dans la vie évangélique dont ils donnent l'exemple, dont ils sont les vivantes images. Ô ma Mère, faites que nous soyons fidèles, comme vous, à notre mission ! ».

Aussi considérons que c’est vers moi que Marie accourt en ce jour. J’accueille la salutation qu’elle m’adresse et qui éveille l’enfant de Dieu sommeillant en moi : « Heureuse es-tu Marie, toi qui as cru ! C’est dans la foi qu’elle a conçu Jésus, c’est par ma foi que je le reconnais en elle et qu’il s’éveille en moi. Noël se prépare dans cet émerveillement de la foi.

Joyeux Noël à vous tous !

P. Silvio Moreno, IVE

 

 

Etiquetado en Spiritualité, homélie

Comentar este post