DIEU MISERICORDIEUX

Publicado en por P. Silvio Moreno, IVE

DIEU MISERICORDIEUX

DANS LA BIBLE

LETTRE DE SAINT JEAN CH 4,8-12

Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres, puisque l’amour vient de Dieu. Celui qui aime est né de Dieu et connaît Dieu. Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour. Voici comment l’amour de Dieu s’est manifesté parmi nous : Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde pour que nous vivions par lui. Voici en quoi consiste l’amour : ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu, mais c’est lui qui nous a aimés, et il a envoyé son Fils en sacrifice de pardon pour nos péchés. Bien-aimés, puisque Dieu nous a tellement aimés, nous devons, nous aussi, nous aimer les uns les autres. Dieu, personne ne l’a jamais vu. Mais si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et, en nous, son amour atteint la perfection.

À L’ÉCOUTE DE L’ÉGLISE

BENOÎT XVI

En effet, personne n’a jamais vu Dieu tel qu’il est en lui-même. Cependant, Dieu n’est pas pour nous totalement invisible, il n’est pas resté pour nous simplement inaccessible. Dieu nous a aimés le premier, dit la Lettre de Jean et cet amour de Dieu s’est manifesté parmi nous, il s’est rendu visible car Il «a envoyé son Fils unique dans le monde pour que nous vivions par lui». Dieu s’est rendu visible: en Jésus nous pouvons voir le Père. En fait, Dieu se rend visible de multiples manières. Dans l’histoire d’amour que la Bible nous raconte, Il vient à notre rencontre, Il cherche à nous conquérir – jusqu’à la dernière Cène, jusqu’au Cœur transpercé sur la croix, jusqu’aux apparitions du Ressuscité et aux grandes œuvres par lesquelles, à travers l’action des Apôtres, Il a guidé le chemin de l’Église naissante. […] Le premier, il nous a aimés et il continue à nous aimer le premier; c’est pourquoi, nous aussi, nous pouvons répondre par l’amour. Dieu ne nous prescrit pas un sentiment que nous ne pouvons pas susciter en nous-mêmes. Il nous aime, il nous fait voir son amour et nous pouvons l’éprouver, et à partir de cet «amour premier de Dieu», en réponse, l’amour peut aussi jaillir en nous.

POUR PRIER

Sainte Marie, Mère de Dieu, garde-moi un cœur d’enfant, pur et transparent comme une source ; obtiens-moi un cœur simple, qui ne savoure pas les tristesses, un cœur magnifique à se donner, tendre à la compassion, un cœur fidèle et généreux qui n’oublie aucun bienfait et ne tienne rancune d’aucun mal. Fais-moi un cœur doux et humble, aimant sans demander de retour, joyeux de s’effacer dans un autre cœur devant ton divin Fils ; un cœur grand et indomptable, qu’aucune ingratitude ne ferme, qu’aucune indifférence ne lasse, un cœur tourmenté de la gloire de Jésus-Christ, blessé de son amour dont la plaie ne guérisse qu’au ciel.

CONCRÈTEMENT

Dans la miséricorde, nous avons la preuve de la façon dont Dieu aime. Il se donne tout entier, pour toujours, gratuitement, et sans rien demander en retour. Il vient à notre secours lorsque nous l’invoquons. […] Il vient nous sauver de la condition de faiblesse dans laquelle nous vivons. Son aide consiste à rendre accessible sa présence et sa proximité. Touchés jour après jour par sa compassion, nous pouvons nous aussi devenir compatissants envers tous.

Pape François

On peut toujours dire : « Je n’ai pas demandé d’être là, pourquoi Dieu m’a-t-il créé ? » Mais nous sommes là désormais. Et que la création est belle, malgré les haines, les blessures, les douleurs ! Dans toute cette boue, il y a des fleurs merveilleuses, incroyables même. Est-ce que je sais les voir ou ne vois-je hélas que le mal qui est bien présent ? Et si… conscient de l’amour que Dieu me porte, j’essayais d’aimer à mon tour comme lui ? Ceux que j’apprécie comme ceux que je n’apprécie pas ? Je pourrais… prier pour les blessés de la vie, ceux qui souffrent dans leur chair ?

       


 

Etiquetado en jubilé misericorde

Comentar este post