BEAUTE ET GRANDEUR DU SACERDOCE CATHOLIQUE

Publicado en por P. Silvio Moreno, IVE

BEAUTE ET GRANDEUR DU SACERDOCE CATHOLIQUE

Chers jeunes, nous devons parler aujourd’hui de la grandeur et de la beauté du sacerdoce catholique. N’ayez pas peur de ce sujet. Ne pensez pas que cette belle vocation au sacerdoce ou à la vie consacrée c’est quelque chose de rare. Non. Bien au contraire, le germe de la vocation sacerdotale ou religieuse, puisqu’elle vient de Dieu, peut se retrouver dans beaucoup des cœurs jeunes.

Mais il faut bien comprendre les choses lorsqu’on parle du sacerdoce. Le prêtre n’est pas simplement le détenteur d’une charge, comme celles dont toute société a besoin afin qu’en son sein certaines fonctions puissent être remplies. Il fait en revanche quelque chose qu’aucun être humain ne peut faire de lui-même :

- il prononce au nom du Christ la parole de l’absolution de nos péchés et il transforme ainsi, à partir de Dieu, la situation de notre existence.

- Il prononce sur les offrandes du pain et du vin les paroles d’action de grâce du Christ qui sont paroles de transsubstantiation - des paroles qui le rendent présent, Lui, le Ressuscité, son Corps et son Sang.

Le sacerdoce n’est donc pas seulement une « charge », mais principalement un sacrement : Dieu se sert d’un pauvre homme pécheur, fragile, pour être, à travers lui, présent pour les hommes et agir en leur faveur. Cette audace de Dieu qui se confie à des êtres humains et qui, tout en connaissant nos faiblesses, considère les hommes capables d’agir et d’être présents à sa place - cette audace de Dieu est la réalité vraiment grande qui se cache dans le mot « sacerdoce ».

Le Saint Curé d’Ars était un prêtre selon le Cœur de Dieu. Il avait d’ailleurs une perception aiguë du sacerdoce ministériel et de deux aspects qui lui sont propres : l’eucharistie et la confession. Voici quelques-unes de ses pensées :

« Oh ! Que le prêtre est quelque chose de grand ! S’il se comprenait, il mourrait… Dieu lui obéit : il dit deux mots et Notre Seigneur descend du ciel à sa voix et se renferme dans une petite hostie… ».

 « Si nous n’avions pas le sacrement de l’Ordre, nous n’aurions pas Notre Seigneur. Qui est-ce qui l’a mis là, dans le tabernacle ? Le prêtre. Qui est-ce qui a reçu notre âme à son entrée dans la vie ? Le prêtre. Qui la nourrit pour lui donner la force de faire son pèlerinage ? Le prêtre. Qui la préparera à paraître devant Dieu, en lavant cette âme pour la dernière fois dans le sang de Jésus-Christ ? Le prêtre, toujours le prêtre. Et si cette âme vient à mourir [à cause du péché], qui la ressuscitera, qui lui rendra le calme et la paix ? Encore le prêtre ! Après Dieu, le prêtre c’est tout ! Le prêtre ne se comprendra bien que dans le ciel ».

« Oh ! Qu’un prêtre fait bien de s’offrir à Dieu en sacrifice tous les matins».

« Le sacerdoce, c’est l’amour du cœur de Jésus ». « Un bon pasteur, un pasteur selon le cœur de Dieu, c’est là le plus grand trésor que le bon Dieu puisse accorder à une paroisse, et un des plus précieux dons de la Miséricorde Divine ».

« Si l’on comprenait bien le prêtre sur la terre, on mourrait non de frayeur, mais d’amour … Sans le prêtre, la mort et la passion de Notre-Seigneur ne serviraient de rien… C’est le prêtre qui continue l’œuvre de Rédemption, sur la terre… A quoi servirait une maison remplie d’or, si vous n’aviez personne pour ouvrir la porte ? Le prêtre a la clef des trésors célestes : c’est lui qui ouvre la porte ; il est l’économe du bon Dieu, l’administrateur de ses biens…. Laissez une paroisse vingt ans sans prêtre : on y adorera les bêtes… Le prêtre n’est pas prêtre pour lui… il est pour vous ».

Avec Saint Jean Marie Vianney, nous ne pouvons que nous émerveiller devant la vocation du prêtre et rendre grâce à Dieu pour ce don si grand. Mais ce qui est le plus étonnant c’est que cette extraordinaire vocation particulière au sacerdoce est ouverte à tous les jeunes. Mais peut être quelqu’un peut me dire encore qu’est-ce que c’est que le sacerdoce ? Ou bien comment moi-même je vois le sacerdoce. Eh bien, en plus de ce que le saint Curé d’Ars a extraordinairement dit, je vous réponds :

Parler du sacerdoce, c’est parler de la vie, toute simple et si belle de milliers de jeunes qui, à travers le monde, ont grandi comme tous les autres, ont joué avec leurs camarades, ont ri, ont chanté eux aussi.

Parler du sacerdoce, c’est parler de cœurs généreux et capables de s’aventurer dans l’invisible, capables de voir au-delà des apparences la beauté qui s’y tient et qui ne demande qu’à fleurir. 

Parler du sacerdoce, c’est parler de la capacité d’entendre, à travers les multiples voix du monde, l’unique et irrésistible voix de Dieu. Non pas une voix sensible, mais un appel intérieur et profond qui s’avance comme un fleuve d’amour et qui se fait pressant : « Viens, suis-moi... ».

Parler du sacerdoce, c’est parler d’un désir fou, inexplicable avec des mots, de répondre à cet appel secret qui brule le cœur. C’est parler d’un saut prodigieux dans la confiance. C’est risquer sa vie dans ce qui paraît folie aux yeux des hommes, mais, heureusement, sagesse aux yeux de Dieu. 

Parler du sacerdoce, c’est parler d’un abandon à la volonté du Seigneur... C’est s’abandonner comme homme fragile et pécheur entre les mains de son Rédempteur afin que, devenu serviteur du Christ, Il puisse parler à ses enfants, les guérir et les sauver. 

Parler du sacerdoce, c’est parler de paternité. C’est devenir père non dans une famille régulière et physique, mais dans une famille spirituelle dont les enfants s’engendrent à chaque confession, chaque direction spirituelle, chaque rencontre personnelle. C’est se faire écoute et compassion lorsque ses enfants de tous les âges se réjouissent ou souffrent. C’est se tenir prêt, dans la prière, le sacrifice et la compassion du cœur, à porter, comme Simon de Cyrène, leurs croix quotidienne. 

Parler du sacerdoce, c’est parler du service et donation, car on ne devient pas prêtre pour soi, mais pour les autres. Pour tous les autres, peu importe les races, les cultures, les choix de vie. Le prêtre est en tenue de service aussi bien pour l’enfant que l’on présente au baptême que pour le mourant qui passe à la Joie éternelle. 

Parler du sacerdoce, c’est parler de la dignité et de la grandeur de la vie humaine. C’est parler de la joie qui s’offre sans cesse et qui ne demande qu’à être mangée aux Tables de la Parole et du Pain eucharistique. C’est parler en définitive d’un chemin de vie simple et difficile, long et court, joyeux et triste, fort et fragile qui seulement les âmes courageuses et généreuses peuvent parcourir.                  

Mon souhait alors c’est que vous les jeunes, au milieu de tant de propositions superficielles et éphémères, sachiez cultiver l’attrait pour les valeurs, les vertus, les choix radicaux, pour un service des autres sur les pas de Jésus. Chers jeunes, n’ayez pas peur de le suivre et de parcourir les voies exigeantes et courageuses de la charité et de l’engagement généreux ! Ainsi vous serez heureux de servir, vous serez témoins de la véritable joie que le monde ne peut donner, vous serez les flammes vives d’un amour infini et éternel qui s’accompli définitivement dans le royaume de cieux.

P. Silvio Moreno, IVE

Litanies pour obtenir de saints Prêtres

Seigneur, ayez pitié de nous !
Ô Christ, ayez pitié de nous !
Seigneur, ayez pitié de nous !
Jésus, écoutez-nous.
Jésus, exaucez-nous.
Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Fils, Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Esprit-Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Sainte Trinité, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.
Seigneur, donnez-nous des prêtres.
Seigneur, donnez-nous de saints prêtres.
Et rendez-nous dociles à leurs enseignements.

Sainte Marie, reine du clergé, obtenez-nous de saints prêtres.
Saint Joseph, patron de la sainte Eglise, obtenez-nous de saints prêtres.
Saint Michel, splendeur et forteresse de l'Eglise militante, obtenez-nous de saints prêtres.
Saint anges et saints archanges, obtenez-nous de saints prêtres.
Saints patriarches et prophètes, obtenez-nous de saints prêtres.
Saints martyrs et saintes vierges, obtenez-nous de saints prêtres.
Saints évêques et saints confesseurs, obtenez-nous de saints prêtres.
Saints pasteurs et saint docteurs, obtenez-nous de saints prêtres.
Saints fondateurs d'ordres religieux, obtenez-nous de saints prêtres.
Saint Antoine de Padoue, défenseur de la sainte Eucharistie, obtenez-nous de saints prêtres.
Saint Jean-Marie Vianney, modèle de sanctification sacerdotale, obtenez-nous de saints prêtres.
Saint François-Xavier, patron des prêtres missionnaires, obtenez-nous de saints prêtres.
Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus et de la Sainte Face, victime offerte pour la sanctification sacerdotale, obtenez-nous de saints prêtres.
Saints et bienheureux du Seigneur, obtenez-nous de saints prêtres.

Pour célébrer dignement les saints Mystères, obtenez-nous de saints prêtres.
Pour offrir chaque jour le très saint sacrifice de la messe, obtenez-nous de saints prêtres.
Pour nourrir le peuple du Seigneur du Pain de Vie, obtenez-nous de saints prêtres.
Pour favoriser les splendeurs du culte divin, obtenez-nous de saints prêtres.
Pour régénérer les âmes par le baptême, obtenez-nous de saints prêtres.
Pour instruire les fidèles dans la sainte religion, obtenez-nous de saints prêtres.
Pour garder les fidèles dans la crainte du Seigneur, obtenez-nous de saints prêtres.
Pour annoncer à tous la parole de Dieu, obtenez-nous de saints prêtres.
Pour démasquer et combattre les fausses doctrines, obtenez-nous de saints prêtres.
Pour affermir la foi de ceux qui doutent, obtenez-nous de saints prêtres.
Pour soutenir et encourager ceux qui faiblissent, obtenez-nous de saints prêtres.
Pour relever ceux qui tombent et les réconcilier avec Dieu, obtenez-nous de saints prêtres.
Pour ramener à Dieu tous ceux qui s'en sont détournés, obtenez-nous de saints prêtres.
Pour sauvegarder la morale chrétienne, obtenez-nous de saints prêtres.
Pour lutter avec vigueur contre la corruption des moeurs, obtenez-nous de saints prêtres.
Pour bénir de saintes unions, obtenez-nous de saints prêtres.
Pour défendre l'honneur et la sainteté du mariage, obtenez-nous de saints prêtres.
Pour consolider le bonheur de nos foyers chrétiens, obtenez-nous de saints prêtres.
Pour fortifier et consoler nos malades et nos éprouvés, obtenez-nous de saints prêtres.
Pour assister nos mourants, obtenez-nous de saints prêtres.
Pour conduire nos trépassés au lieu de leur suprême repos, obtenez-nous de saints prêtres.
Pour prier et offrir le saint Sacrifice pour nos défunts, obtenez-nous de saints prêtres.
Pour rendre gloire à Dieu et communiquer la grâce et la paix aux âmes de bonne volonté, obtenez-nous de saints prêtres.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous Seigneur.

Le Seigneur s'est élu des prêtres, afin qu'ils Lui offrent de dignes actions de grâces.

Prions
Dieu tout-puissant et miséricordieux, exaucez favorablement les prières de vos fidèles et faites que ceux à qui vous avez accordé par l'immense générosité de votre clémence, d'être élevés au service des célestes Mystères, soient de dignes ministres de vos autels sacrés, afin que ce que leur voix énonce soit confirmé par votre sanctification. Par Jésus Christ, notre Seigneur. Amen.

 

Etiquetado en Vocations

Para estar informado de los últimos artículos, suscríbase:

Comentar este post