CATECHESE SUR LES ANGES ET LES DEMONS

Publicado en por P. Silvio Moreno, IVE

CATECHESE SUR LES ANGES ET LES DEMONS

Plus l’esprit se dégage de l’esclavage des sens,

plus il s’ouvre aux inspirations des Anges.
 

Saint Thomas d'Aquin

1. La création des anges

Dieu n’a besoin de rien, ni de personne : il est dans la plénitude de la perfection et du bonheur. Mais Dieu a voulu donner l’existence à diverses catégories d’êtres, comme pour faire partager généreusement à d’autres êtres le bienfait de l’existence. Ainsi nous avons les minéraux, les végétaux, les animaux, humains et les plus parfait les anges.

Voyons maintenant ce dernier groupe : les anges. Le mot Ange signifie « envoyé ». Les Anges sont de purs esprits ; c’est-à-dire qu’ils ne sont constitués que d’un esprit. Ils sont donc dégagés de la matière. Ils vivent et agissent sans l’intermédiaire d’un corps. Ils sont supérieurs à l’être humain, car ils ont été créés avec une intelligence plus parfaite et une plus grande puissance d’agir. Comme notre âme, l’esprit qui les constitue est incorruptible et par conséquent immortel[1].

A l’origine de leur création, les anges étaient tous heureux et bons. Ils étaient dans un état naturel de haute perfection. Mais Dieu les soumit à une épreuve. Il semble juste, en effet, que le bonheur offert par Dieu à ces créatures, dut être un bonheur mérité. Il semble juste aussi qu’elles aient eu la possibilité d’un choix responsable afin d’avoir le mérite du bon choix tout en manifestant en cela leur fidélité envers le Créateur.

La bible ne précise pas de quel genre fut cette épreuve à laquelle Dieu soumit les Anges. Certains Anges, emportés qu’ils furent par l’orgueil, n’utilisèrent pas leur liberté dans le sens d’une fidélité confiante envers Dieu : ils prétendirent orgueilleusement être les égaux de Dieu et se comportèrent envers Lui comme usant d’une totale indépendance. Et ce fut le péché des Anges déchus. Ces Anges, entrainés par le premier d’entre eux, Lucifer, s’exclurent alors eux-mêmes de l’amitié divine et connurent, de ce fait et irrémédiablement, une situation infernale, puisqu’ils se séparèrent ainsi de la seule source du vrai bonheur qu’est Dieu. Ces anges infidèles envers Dieu, sont appelés des démons, c’est-à-dire « mauvais génies ».

C’est ainsi que la théologie catholique appel désormais les bons anges « anges » et les mauvais anges « démons ».

2. Les bons anges

La bible nous dit que la majeure partie des anges sont restés fidèles à Dieu. Elle nous apprend aussi qu’il existe toute une hiérarchie parmi les anges. C’est ainsi que l’on peut compter jusqu’à neuf chœurs d’Anges : les archanges qui sont sans doute nommés de la sorte en raison de l’importance des missions qui leur furent confiées, et dont les plus connus sont saint Michel, Gabriel et Raphaël. Puis on distingue les Principautés, les Vertus, les Puissances, les Dominations, les Trônes, les Chérubins et les Séraphins.

Auprès de chaque être humain, les anges ont reçu une mission de protecteurs, en vue de les aider à faire le bien pour sauver leurs âmes. Ils peuvent avoir sur nous une forte et bonne influence, si nous nous montrons dociles à leurs actions et indications bénéfiques. On les appelle : les anges gardiens.

La spiritualité chrétienne affirme que :

- Votre ange gardien désire ardemment une communion parfaite avec vous, car il connaît mieux que quiconque autant vos désirs que vos problèmes.

- L’ange est toujours à vos côtés ce qui signifie qu’il utilise tous ses pouvoirs 
pour vous guider et vous protéger.

- Dans les moments de tentation, il prévient toujours votre conscience que vous êtes 
sur le point de commettre le mal, écoutez ses avertissements !

- Il vous aide lorsque vous faites ou désirez faire quelque chose d'important pour le Seigneur Dieu ou même pour votre prochain.

- Il peut nous guider et nous protéger en nous mettant des pensées à l’esprit, 
et il peut enlever des pensées que Satan y a placées.

- N’oubliez pas qu’ils écoutent Dieu avant vous, car ce sont des messagers. Lorsque vous êtes avec eux, eux prennent ce que vous dites et ils vont le rapporter à Dieu.

En résumé votre ange vous garde, et il vous a protégé à maintes reprises. Restez en contact avec lui par la prière quotidienne et la fidélité à ses inspirations. Voici l’invocation à l’ange gardien recommandée par saint Vincent Ferrier :

Ange de Dieu, qui êtes mon gardien, par un bienfait de la divine providence, éclairez-moi, protégez-moi, dirigez-moi et gouvernez-moi. Ainsi soit-il. 

3. Les mauvais anges

Le chef des démons est Lucifer « Porte flambeau » d’intelligence et de malice trompeuse ou encore « Satan », qui signifie « l’ennemi » ; ou encore : le Diable, c’est-à-dire le diviseur ; ou encore le Malin, celui qui essaie de nous tromper.

En eux tout a été tourné vers le mal, le faux et le mauvais, en raison de leur orgueil. Ils se sont fait de véritables génies du mal, ayant perdu librement et volontairement la Grace que Dieu avait mise en eux. Il est important donc de savoir que les démons ont de la haine pour Dieu, n’ayant pas pu l’égaler, le supplanter ainsi qu’ils ont de la haine pour les humains qui essaient jours après jours d’être fidèles à Dieu en gardant en eux son amitié familiale, appelée « Grace divine ».

Un point important à remarquer : les démons sont assez puissants pour faire perdre une personne, voilà pourquoi jamais il faut dialoguer avec la tentation, qui est l’arme du démon. Mais ce pouvoir du démon est aussi limité par l’action divine et le démon ne peut agir que sous la permission divine. Il peut toucher notre fantaisie, notre imagination, notre corps, nos passions, les choses matérielles, mais jamais il pourra entrer dans notre intelligence et volonté : cela appartienne seulement à Dieu.

Ils peuvent agir alors de façon très variées :

- par les plaisir de la chair, de l’argent, des honneurs, de la vanité, etc.

- par les suggestions des fausses idées.

- par l’aveuglement et le découragement de l’esprit.

- par des différentes pensées de haine, de vengeance, de sensualité, de scrupules, etc.

La tactique des démons, affirme la théologie catholique, est la suivante : d’abord, de leur part, c’est la suggestion, créant ainsi la mauvaise idée par l’imagination. Puis c’est la délectation qui fait éprouver un certain plaisir dans l’esprit. Jusque-là, il n’y a pas de péché ; au contraire : si on résiste et si on fuit la tentation, c’est une victoire méritante. Puis, s’il n’y a pas résistance et refus de notre part, c’est alors le consentement lequel constitue alors le péché. Mais avec la grâce de Dieu, par le bon usage des sacrements, surtout celui de la réconciliation et de l’eucharistie, ainsi que par la prudence dans nos comportements, il est tout-à-fait possible de résister au démon. 

4. La dévotion à la Vierge Marie contre les démons

Disait encore Don Bosco : « La dévotion à Notre-Dame est une grande défense et une arme puissante contre les pièges de l’ennemi… ».  Et il nous conseille de demander tous les jours à notre maman céleste particulièrement trois grandes grâces.

1. La première est qu’elle vous aide à ne commettre jamais un péché mortel en votre vie. Surtout à notre époque il faut prendre au sérieux ce conseil de Don Bosco. C’est une grâce fondamentale de notre vie chrétienne, car aucune autre grâce ne vous servira sans celle-ci. Savez-vous ce que c’est de tomber en péché mortel ? C’est renoncer à être fils de Dieu pour se faire fils de Satan. …c’est demeurer suspendu par un mince fil sur la bouche de l’enfer, c’est le pire de tous les maux qu’on peut imaginer. Sachons-le, le démon, lui, ne prend jamais de vacances !

2. La seconde grâce à demander est de conserver la sainte et précieuse vertu de pureté... pour cela faites très attention à la fréquentation des personnes de l’autre sexe. C’est-à-dire faites attention à ne pas vous laisser entrainer ni par la beauté physique, ni par le plaisir ou désir sensible désordonné. Un moyen qui aide beaucoup à conserver cette vertu est la garde des sens, particulièrement la vue. Les yeux sont les fenêtres par lesquelles le péché s’ouvre un chemin jusqu’à notre cœur et par où le diable prend pour ainsi dire possession de notre âme. Par conséquent ne vous arrêtez jamais à regarder des choses qui, même de loin, sont contraires à la modestie ou à la pureté (surtout attention à internet et à la façon de s’habiller des filles). Troisièmement, fuyez la compagnie des jeunes qui tiennent de mauvaises conversations, impures, banales, etc.  

3. La troisième grâce qu’il faut demander c’est de fuir les mauvais amis (qui ne sont pas de véritables amis)… C’est pourquoi, lorsque vous vous trouvez avec des compagnons qui blasphème, qui méprisent la religion catholique ou ne veulent pas aller à l’église ou encore pire, qui ont de conversation impures, éloignez-vous d’eux comme de la peste. Soyez donc prudents et n’ayez pas peur d’abandonner ce genre de personnes.

Soyez sûrs que si vous demandez ces grâces avec confiance et insistance, plus Marie se complaira en vous, et plus grandes seront les grâces que vous obtiendra de Jésus-Christ son fils, notre sauver… Pour cela donc dite votre chapelet, mais que personne n’oublie jamais de dire chaque jour trois Je vous salue Marie, le Gloire au Père, avec l’oraison jaculatoire «Mère chérie, Vierge Marie, faites que je sauve mon âme ».  

P. Silvio MORENO, IVE


[1] Bien que les Anges n’aient pas de corps, on les symbolise tout de même par des statues ou des images sous la forme sensible de jeunes gens avec des ailes. Mais cela est uniquement fait pour aider notre imagination à se faire une idée en donnant à notre pensée un support pratique, mais qui ne correspond absolument pas à la réalité, puisque un esprit ne peut pas être matériellement représenté. C’est aussi pour nous rappeler que les anges sont des « chargés de mission » de la part du Seigneur. Cependant, il est à remarquer que ce fut souvent sous une apparence humaine que des anges se sont manifestés à divers personnages bibliques.

Etiquetado en Jeunes, Theologie

Para estar informado de los últimos artículos, suscríbase: