NEUVAINE A SAINT AUGUSTIN DOCTEUR DE L'EGLISE

Publicado en por P. Silvio Moreno, IVE

NEUVAINE A SAINT AUGUSTIN DOCTEUR DE L'EGLISE

Premier jour

« Tu nous as faits pour toi et notre cœur est sans repos jusqu’à tant qu’il repose en toi »

Méditation : « Adresse-toi plutôt à ton Seigneur Lui-même, frappe à la porte de cette demeure où Il repose avec sa famille, prie, supplie, insiste. Bien différent de cet ami dont il est question dans la parabole, Il se lèvera et te donnera, car Il est tout disposé à donner. Tu frappes sans avoir encore obtenu ? Frappe encore, car Il veut te donner. Et s’Il diffère de te donner ce que tu veux, c’est pour enflammer tes désirs, et pour t’empêcher d’apprécier moins ce que tu aurais obtenu plus tôt » (Sermon 105).

Prière : Seigneur, Tu es notre créateur et notre Père. Tu nous as tous faits à ta ressemblance et nous sommes égaux en dignité devant Toi. C’est pourquoi Tu nous appelles, Tu nous invites à partager avec Toi la vie qui ne finira pas, où il n’y aura plus ni larmes ni souffrance ni mort. Ecoute notre prière comme tu as écouté ton ami Augustin en son temps, nous lui demandons de Te la présenter : prends pitié de nos frères et sœurs souffrant en Algérie et en Tunisie.

Notre Père, je vous salue Marie et Gloire… 

 Saint Augustin, priez pour nous

Deuxième jour

« Aime et fais ce que tu veux ! Tu te tais, tais-toi par amour, tu cries, crie par amour ; tu corriges, corrige par amour, tu pardonnes, pardonne par amour ». 

Méditation : « La prière qui s’élève dans sa pureté d’un cœur fidèle est comme l’encens qui monte des saints autels. Rien n’est devant Dieu plus agréable que cette odeur : qu’elle soit l’odeur de tous les fidèles » (Commentaire sur le psaume 140).  

Prière : Saint Augustin nous a dit : « Les bons usent du monde pour jouir de Dieu ; les méchants au contraire veulent user de Dieu pour jouir du monde». Ô Seigneur de toute bonté, Toi qui nous a appris par ton Fils que Tu es le Dieu d’amour, voici que nous t’adressons notre prière par ton serviteur Augustin : prends pitié des femmes et des hommes de notre temps, afin qu’ils vivent non pas en ennemis les uns des autres mais en frères solidaires qui ont en partage les richesses qui viennent de Toi.

Notre Père, je vous salue Marie et Gloire… 

Saint Augustin, priez pour nous

Troisième jour

« O Seigneur, notre Dieu, protège-nous et porte-nous ! Tu porteras, toi, oui, tu porteras, toi, les tout petits et jusqu’aux vieillards chenus, c’est toi qui les porteras ! » 

Méditation : « La foi est la source de la prière, et si la foi manque, il n’y a plus de prière. Prions donc pour que notre foi ne vienne pas à faiblir. La foi produit la prière, et la prière à son tour obtient l’affermissement de la foi » (Catena Aurea).    

Prière : Dieu créateur, Tu es l’auteur de toutes choses, et Tu as mis en nous le désir du bien et de la justice. Prêtes l’oreille à notre cri, entends nos demandes pour nos frères et sœurs d’Afrique du Nord qui endurent l’injustice et qui aspirent au règne de la charité : voici que nous les confions, pour te les présenter, par l’intercession de notre grand frère Augustin.

Notre Père, je vous salue Marie et Gloire… 

Saint Augustin, priez pour nous

Quatrième jour

« Tu remets les péchés, quand on avoue ; tu exauces le gémissement du captif entravé ; tu dégages des liens que nous nous sommes faits ».

Méditation : « Si nos prières sont parfois non exaucées, c’est que nous demandons aut mali, aut male, aut mala : aut mali, en étant mauvais, et pas assez préparés pour demander ; aut male, nous demandons mal, d’une mauvaise manière, avec peu de foi ou sans persévérance, ou avec peu d’humilité ; aut mala, nous demandons des choses mauvaises, ou qui, pour une raison ou une autre, ne nous conviendront pas » (La Cité de Dieu, 20, 22).    

Prière : Ô Dieu de miséricorde et de pardon, Tu connais nos besoins et Tu sais combien nous sommes faibles. Guide nous et enseigne nous tes voies, elles mènent à la vérité et à la vraie vie, Toi qui est le chemin, la vérité et la vie. Nous te le demandons aussi pour nos frères et sœurs loin de toi par l’intercession de saint Augustin dont le cœur contrit T’a touché en son temps : qu’ils obtiennent la conversion mais aussi ton pardon par Ton Fils bien aimé Jésus Christ.

Notre Père, je vous salue Marie et Gloire… 

Saint Augustin, priez pour nous

Cinquième jour

« Donne-moi les forces pour chercher, toi qui as permis qu’on te trouve et qui me donnes l’espérance de te trouver encore davantage. Ma force et ma faiblesse sont devant toi, soutiens l’une, guéries l’autre ».

Méditation : « Il peut paraître étonnant que Celui qui nous exhorte à prier (…) soit Celui-là même qui sait ce qui nous est nécessaire avant que nous le Lui demandions. Alors, pourquoi Dieu fait-Il cela ? Nous pourrions nous en inquiéter, si nous ne comprenions pas que le Seigneur notre Dieu n’attend certes pas que nous Lui apprenions ce que nous voulons, qu’Il ne peut ignorer. Mais Il veut que notre désir s’excite par la prière, afin que nous soyons capables d’accueillir ce qu’Il s’apprête à nous donner. Car ce que Dieu nous réserve est très grand, tandis que nous sommes petits et de pauvre capacité pour le recevoir. Voilà pourquoi il nous a été dit : Dilatez-vous » (Lettre 130, à Proba).

Prière : Te connaître et connaître Celui que Tu as envoyé, conçu de l’Esprit Saint, né de la Vierge Marie, pour nous arracher au pouvoir du mal, et nous rétablir dans ton amitié, voilà la vraie lumière qui dissipe les ténèbres. Éclaire-nous ainsi que nos frères et sœurs d’Afrique du Nord par l’intercession d’Augustin, pour que nous puissions tous te connaitre et t’aimer davantage.

Notre Père, je vous salue Marie et Gloire… 

Saint Augustin, priez pour nous

 Sixième jour

« Par une femme la mort, par une femme la vie ; par Ève, la ruine, par Marie, le salut ».

Méditation : « Toujours maintenir vivant ce désir continuel de Dieu. Mais les soins et les affaires d’ici-bas attiédissent notre désir, c’est pourquoi à certaines heures et à certains temps fixés, nous prions aussi Dieu avec des paroles ; par ces paroles, nous nous avertissons nous-mêmes de reprendre nos élans, et nous empêchons que notre esprit soit attiédi et se refroidisse complètement ; il s’éteindrait même totalement, faute d’être ranimé fréquemment » (Lettre 130 à Proba).    

Prière : Elle est pure, elle est belle celle qui t’a donné son « fiat » librement et en toute humilité pour la réalisation de tes desseins. Apprend-nous à accomplir ta volonté comme Marie, purifie nos intentions par le feu de Ton Esprit. Car Tu ne refuses pas l’Esprit Saint à ceux qui te le demandent, Dieu de gloire, dont la gloire est l’homme libéré du péché et debout devant ta face. Répands aussi Ton Esprit sur les chrétiens d’Afrique du Nord, nous te le demandons par l’intercession d’Augustin, le docteur que tu as donné à ton Eglise en son temps.

  Notre Père, je vous salue Marie et Gloire… 

  Saint Augustin, priez pour nous

Septième jour

« Ceux-là sont tes serviteurs, mes frères, dont tu as voulu que, tes fils, ils fussent mes seigneurs et que tu m’as enjoint de servir, si je veux avec toi vivre de toi ».

Méditation : « Que Dieu nous garde de la prière bavarde, mais la prière doit être continue, si la ferveur persévère. Parler beaucoup, c’est traiter dans sa prière d’une chose nécessaire en paroles superflues. Mais prier beaucoup, c’est insister auprès de Celui que nous prions, par un long et pieux désir du cœur. La plupart du temps, on traite mieux celui que nous prions par les gémissements que par les discours, plus par les larmes que par le langage » (Lettre 121 à Proba).  

Prière : Père bon, nous sommes tous tes enfants, mais c’est librement que Tu nous proposes d’accepter cet état. Tu n’as pas empêché l’enfant prodigue de te quitter, mais Tu as fêté son retour. Tu attends ainsi que nous revenions tous vers Toi, pour goûter ensemble le repos du septième jour auprès de Toi. Augustin nous y encourage et nous a montré que la cité de Dieu se construit durant notre pèlerinage sur terre : que par son intercession notre prière monte vers Toi, pour nous et pour tes enfants d’Algérie et de Tunisie.

Notre Père, je vous salue Marie et Gloire… 

 Saint Augustin, priez pour nous

 Huitième jour

« Sur ta vie, ce n’est pas possible que le fils de telles larmes soit perdu » (Saint Ambroise à Sainte Monique).

Méditation : Saint Augustin reçut finalement le Baptême, à Pâques 387 et les pleurs de la pieuse mère se transformèrent en larmes de joie. Quelque temps plus tard, alors que parvenus ensemble à Ostie (Rome) avec le projet de regagner l'Afrique, Monique et son fils s'entretenaient des promesses de la Vie éternelle, elle lui dit : « Mon fils, rien ne m'attache plus à cette vie. Qu'y ferais-je et pourquoi y demeurer ? La seule raison pour laquelle je désirais voir ma vie se prolonger un peu c'était pour te voir chrétien catholique avant de mourir. Dieu m'a surabondamment exaucée, puisque je te vois maintenant mépriser les félicités de cette Terre pour te vouer à Son service. Que fais-je encore ici ? ». Cinq jours plus tard, elle fut prise de fièvre et s'alita.

Prière : Gloire et louange à Toi Seigneur, en ce jour que l’Eglise a consacré à Monique la mère dévouée d’Augustin qu’elle poursuivit jusqu’aux pieds de ton Saint évêque Ambroise, à Milan. Par sa prière constante et incessante elle l’a enfanté, pour ainsi dire, une seconde fois dans les eaux du baptême. Prends pitié, Dieu grand et charitable de toutes les mamans et de toutes les femmes d’Afrique du Nord, nous te le demandons par l’intercession d’Augustin, de sa mère et de tous les saints d’Afrique. Amen.

Notre Père, je vous salue Marie et Gloire… 

 Saint Augustin, priez pour nous

Neuvième jour

« C’était toi que je cherchais. Et toi, tu étais et au-dedans du plus profond et au-dessus du plus haut de mon être ».

Méditation : « Bien tard je t’ai aimée, ô beauté si ancienne et si nouvelle, bien tard je t’ai aimée ! Et voici que tu étais au-dedans, et moi au-dehors et c’est là que je te cherchais, et sur la grâce de ces choses que tu as faites, pauvre disgracié, je me ruais ! Tu étais avec moi et je n’étais pas avec toi ; elles me retenaient loin de toi, ces choses qui pourtant, si elles n’existaient pas en toi, n’existeraient pas ! ».

Prière : Gloire et louange à Toi Seigneur, en ce jour, où notre frère dans la foi Augustin, est retourné à Toi, à Hippone l’actuelle ville de Annaba. Malgré les difficultés de l’heure il n’a pas hésité à répéter avec confiance : «La captivité passe. Voici venir l’éternité». Il était plein de reconnaissance envers Toi, car tu ne l’as pas oublié lorsqu’il était égaré et loin de toi. Par son intercession, nous te demandons aujourd’hui d’entendre notre supplication : que nos frères et sœurs d’Afrique du Nord obtiennent la paix en cherchant à mieux Te connaître, T’aimer et Te servir, toi le seul vrai Dieu.

Notre Père, je vous salue Marie et Gloire… 

 Saint Augustin, priez pour nous

Litanies à Saint Augustin

Seigneur, ayez pitié de nous !

Jésus-Christ, ayez pitié de nous !

Seigneur, ayez pitié de nous !

Dieu, le Père du ciel, ayez pitié de nous !

Dieu, le Fils, Rédempteur du monde, ayez pitié de nous !

Dieu Saint-Esprit, ayez pitié de nous !

Sainte-Trinité, un seul Dieu, ayez pitié de nous!

Sainte Marie, priez pour nous.

Sainte Mère de Dieu, priez pour nous.

Sainte Vierge des vierges, priez pour nous.

 

Saint Augustin, docteur de l’Eglise, priez pour nous.

Saint Augustin, fils des larmes de ta mère Monica, priez pour nous.

Saint Augustin, la lumière des enseignants, priez pour nous.

Saint Augustin, exterminateur des hérésies, priez pour nous.

Saint Augustin, illustre guerrier contre les ennemis de l'Eglise, priez pour nous.

Saint Augustin, pilier de la vraie foi, priez pour nous.

Saint Augustin, navire de la Sagesse divine, priez pour nous.

Saint Augustin, règle de conduite pour la vie apostolique, priez pour nous.

Saint Augustin, dont le cœur a été enflammé par le feu de l'amour divin, priez pour nous.

Saint Augustin, prédicateur zélé de la Parole de Dieu, priez pour nous.

Saint Augustin, commentateur éclairé des Saintes Écritures, priez pour nous.

Saint Augustin, ornement des évêques, priez pour nous.

Saint Augustin, la lumière de la vraie foi, priez pour nous.

Saint Augustin, noble défenseur de la Sainte Eglise, priez pour nous.

Saint Augustin, éclat de la gloire de Dieu, priez pour nous.

Saint Augustin, l'adorateur infatigable de la Très Sainte Trinité, priez pour nous.

Saint Augustin, source inépuisable de l'éloquence chrétienne, priez pour nous.

Saint Augustin, brillant miroir de la sainteté, priez pour nous.

Saint Augustin, modèle de toutes les vertus, priez pour nous.

Saint- Augustin, notre père, priez pour nous.

 

Agneau de Dieu, qui enlèves les péchés du monde: pardonnez-nous,

Agneau de Dieu, qui enlèves les péchés du monde: exaucez-nous,

Agneau de Dieu, qui enlèves les péchés du monde: Ayez pitié de nous.

 

Oh Christ, écoute-nous!

Oh Christ, exauce-nous!

 

Prions. O grand Augustin, notre père et maître, toi qui connais les sentiers lumineux de Dieu et également les chemins tortueux des hommes, nous admirons les merveilles que la Grâce divine a opérées en toi, faisant de toi un témoin passionné de la vérité et du bien, au service de tes frères. 

Au début d'un nouveau millénaire marqué par la croix du Christ, enseigne-nous à lire l'histoire à la lumière de la Providence divine, qui guide les événements vers la rencontre définitive avec le Père. Conduis-nous vers des objectifs de paix, en suscitant dans notre cœur ton même désir pour ces valeurs sur lesquelles il est possible de construire avec la force qui vient de Dieu, une "cité" à la mesure de l'homme.

Que la profonde doctrine, qu'à travers une étude passionnée et patiente, tu as puisée aux sources toujours vivantes de l'Ecriture, illumine ceux qui sont tentés aujourd'hui par des mirages aliénants. Obtiens leur le courage d'entreprendre le chemin vers cet "homme intérieur" où les attend Celui qui, seul, peut donner la paix à notre coeur tourmenté.

Tant de nos contemporains semblent avoir perdu l'espérance de pouvoir parvenir, parmi les nombreuses idéologies opposées, à la vérité, dont ils conservent toutefois au plus profond de leur cœur la douloureuse nostalgie.

Enseigne-leur à ne jamais abandonner la recherche, dans la certitude qu'à la fin, leurs efforts seront récompensés par la rencontre réconfortante avec la Vérité suprême qui est source de toute vérité créée.

Enfin, ô saint Augustin, transmets-nous également l'étincelle de l'amour ardent pour l'Eglise, la Catholica mère des saints, qui a soutenu et animé les efforts de ton long ministère. Fais que, marchant ensemble sous la direction des Pasteurs légitimes, nous arrivions à la gloire de la Patrie céleste où, avec tous les Bienheureux, nous pourrons nous unir au Cantique nouveau de l'alléluia éternel. Amen.

(Prière de Saint Jean Paul II à Saint Augustin)

Etiquetado en Saints, Liturgie

Para estar informado de los últimos artículos, suscríbase: